Techniques

Les techniques d'impression
Introduction
L’impact visuel, tactile et émotionnel que donnent les différentes techniques d'impression sur des papiers recherchés crée immédiatement la différence et engendre la confiance. Au fil du temps Ceysens+Presto Print a acquit une réputation de savoir faire dans les différentes techniques d'embellisement. Nous avons choisi de revaloriser toutes les techniques d’ennoblissement et proposons une large palette de finitions pour embellir vos créations:
  • Dorure à chaud
  • Gaufrage
  • Timbrage
  • Letterpress
  • Thermorelief
  • Découpe 
Autant de techniques que vous pouvez découvrir sur notre site si vous ne les connaissez pas déjà!
Et bien sûr nous réalisons aussi tous les travaux d'impression offset de qualité allant de la carte de visite jusqu'à l'affiche A2 en couleur pantône ou quadri sur une large gamme de papiers différents. 

L'impression à chaud

Si vous désirez des imprimés avec un cachet inégalable, pensez à l’impression à chaud !
  • Elle donne à vos documents une forte visibilité et une esthétique visuelle plus affirmée. Ce procédé est employé pour des finitions décoratives ou dans le cadre de dispositifs anti-contrefaçon. Les applications sont multiples. Citons, les couvertures de livres et de magazines, les fardes, les emballages alimentaires, cosmétiques, et de parfumerie ainsi que tous les imprimés de luxe, sans oublier les étiquettes pour des produits comme le vin ou les spiritueux. L’impression à chaud est également très présente dans la fabrication de cartes de vœux, de papier en-têtes, d’invitations, de cartes de visite et de tickets d’entrée. Ce procédé est le seul capable de restituer l’aspect métallique. Il a toujours été au cœur de notre métier.

    L’impression à chaud consiste à transférer une pellicule de pigments colorés sur le papier à l’aide d’un cliché chauffé (de 80 à 150° C). Le cliché représente le visuel. Le film contient une colle thermo-fusible qui permet l’adhésion du ton choisi au support papier lors de la mise en pression. L’épaisseur totale de la matière n’est que de quelques microns. Il y a en dehors de l’or véritable (23 carats) réservé aux travaux de prestige, une grande variété de types de rubans disponibles, sans toutefois couvrir la gamme Pantone®:

    • rubans métallisés: comme l’or, l’argent, le bronze, le bleu, le vert et le rouge. L’argent et l’or sont également disponibles dans une version mate
    • rubans de couleur: ex. blanc ou noir mat ou brillant
    • rubans holographiques: le jeu de lumière influence le résultat final, une large palette de motifs holographiques est disponible
    • rubans nacrés
    • rubans transparents

    La majorité des rubans à chaud sont opaques même pour une teinte claire imprimée sur fond foncé. Il ne faut pas prévoir de réserve dans une pré-impression offset afin d’éviter des difficultés spécifiques de repérage.

  • L’impression à chaud est une technique à plat. Pour un résultat encore plus frappant, elle peut être combinée avec du relief, soit en une seule opération, soit en deux passages successifs. Dans ces deux cas il s’agit d’une impression galbée. L’impression est à la fois visible et palpable. On peut également donner une structure au cliché. Ainsi, on obtient un effet personnalisé, qui peut, tout comme les rubans holographiques, être utilisé dans le cadre de la lutte contre la contrefaçon (tickets d’entrées, chèques cadeau, diplômes). 
    L’impression à chaud convient à presque tous les motifs d’impressions allant des lignes fines aux images au trait épais. Pour la réalisation du cliché il faut fournir des fichiers vectoriels, non tramés, dans des couleurs d’accompagnement et non CMYK. La fourniture du film de placement est très utile pour la précision de la réalisation. 
    Ceysens+Presto Print réalise vos travaux de dorure allant de la petite carte de visite au format maximum de papier de 560x840 mm. En général, la plupart des cartons « text & cover » se prêtent bien à une impression à chaud à l’exception des cartons trop structurés. Des essais peuvent être nécessaires sur certains supports, ou pour des travaux exigeant une grande finesse d’impression. Un choix judicieux de papier accentue l’effet de l’impression à chaud. Les impressions à chaud donnent un léger marquage, dû à la pression, au verso du carton. Ce marquage est plus prononcé dans les cartons foncés et/ou brillants. Une impression à chaud recto-verso n’est donc pas recommandée.
      
    Le prix de la dorure à chaud se calcule au cm². Les devis ne peuvent être calculés avec précision que si les éléments suivants sont connus : la surface de l’image d’impression, la disposition, le type, le format et le grammage du support, le choix du ruban et la spécification d’un repérage éventuel entre l’à chaud et une autre forme d’impression. Le coût du travail est influencé par la surface d’impression. N’hésitez pas à nous demander conseil.

Réalisations liées à cette technique :

Le gaufrage

Tout le savoir-faire et l’expérience, que Ceysens+Presto Print a construit au fil des années, sont mis en œuvre pour que votre projet profite du raffinement et de la noblesse de cette technique ancestrale.
  • Le gaufrage est un élément de personnalisation, d’authenticité et d’embellissement incomparable, immédiatement perceptible à l’œil et apprécié par chacun.

    Le gaufrage est une impression sans encre. L’image à gaufrer peut être enfoncée (estampages ou bas-relief) ou repoussée (gaufrage ou haut-relief). Lors du gaufrage, le papier est déformé par une très forte pression, entre une partie femelle: la gravure, et une contrepartie mâle. La gravure est réalisée en tenant compte de l’effet recherché. Pour des gaufrages simples, le cliché est réalisé par procédé chimique ou mécanique. Ces clichés sont gravés en creux avec un seul niveau de profondeur calculé en fonction de l’épaisseur du support utilisé. Des repoussages multi-niveaux, type sculpture trois dimensions demandent une gravure modelée, réalisée manuellement par un graveur spécialisé. Il est également possible d’enfoncer une cuvette autour du motif pour le rehausser d’autant. Le premier niveau est en relief (gaufrage), le second en creux (estampage).
    Ceysens+Presto Print réalise des gaufrages dans les formats de papier allant de 65 x 95 mm à 560 x 840 mm.

    Le relief obtenu dépend de l’épaisseur des traits et de la qualité du papier. Un support souple donne un meilleur gaufrage qu’un papier plus rigide ou plastifié. La plupart des cartons offset et « text & cover » conviennent parfaitement. Tenez compte du fait que les fonds très foncés ou une impression offset repoussée absorbent la lumière et ne restituent pas les ombres comme dans un carton clair ou sans impression préalable. Au verso de l’impression apparaît l’image négative du gaufrage. Pour cette raison il faut donc éviter une impression au dos de votre gaufrage. Les rouleaux de l’imprimante laser écrasent partiellement le repoussage dans la plupart des cas et réduisent ainsi le relief du gaufrage.

    La création doit être adaptée à la technique du gaufrage. Seuls des dessins au trait peuvent être convertis en gaufrage. N’utilisez pas de trame, uniquement des traits, de préférence pas trop fins. Pour la réalisation de la gravure il faut fournir des  fichiers vectoriels dans les couleurs d’accompagnement et non CMYK. S’il y a repérage, consultez-nous impérativement.

    Nos devis tiennent compte du temps nécessaire à la réalisation de tout le processus, de la complexité de la gravure, du temps de calage, de la surface de la gravure et de la qualité des documents à reproduire. Le prix du cliché simple se calcule par cm². Pour un devis, nous devons donc connaître la surface d’impression, le format du support, la disposition et s’il y a repérage entre le gaufrage et une autre forme d’impression.
    Le gaufrage donne à vos documents un effet très décoratif et en augmente la valeur de communication.

Réalisations liées à cette technique :

Le timbrage

Le timbrage est la “Rolls Royce” des techniques d’embellissement. Il apporte ce « plus » qui crée la confiance et met en valeur la qualité de ce que vous offrez.
  • Grâce à une expérience de plusieurs générations Ceysens+Presto Print possède tout le savoir-faire de cette méthode d’impression privilégiée pour réaliser vos imprimés avec le plus grand soin.

    Le timbrage est obtenu par déformation du papier. Le principe est très proche du gaufrage. L’encre est déposée sur le papier grâce à une gravure en creux et une contrepartie. Au verso de l’impression subsiste un foulage qui est la marque d’authenticité du timbrage.

    En-têtes et suites de lettres, cartes de visite, invitations peuvent être réalisées dans toutes les nuances de la gamme Pantone® avec une densité de couleur inégalée qui fait de chaque exemplaire un véritable original. Cependant, Ceysens+Presto Print possède une gamme de couleur standard qui vous aidera dans le choix des couleurs. Les différents lettrages vous montrent l’intensité de la couleur par rapport à l’épaisseur des lettres. Si vous choisissez une de ces teintes, vous bénéficierez d’un tarif préférentiel. De plus, la plupart des teintes sont opaques: les encres claires couvrent les supports sombres. En outre, le timbrage mat est compatible avec la technique laser.

    Dans le passé la gravure était réalisée par un graveur. Un travail manuel, de longue haleine et donc coûteux. Actuellement, 98% de nos gravures sont réalisées par un procédé chimique ou mécanique, ce qui nous permet de réduire le prix des gravures.

    Le choix du support est déterminant pour un bon résultat. Le timbrage aime les supports lisses et à structure fermée. Par la pression auquel le papier est soumis, celui-ci est parfois légèrement déformé. Sur un papier légèrement structuré, le contour des lettres se lisse par la pression.

    La taille maximale de l’image a imprimer n’est pas supérieure à + / - 100 x 210 mm. L’impression d’en-têtes avec haut et bas de page nécessite un passage pour le haut et un deuxième pour le bas. Il faut autant de passages et d’outils gravés que de couleurs.

    Le timbrage est idéal pour les dessins et textes fins. Les surfaces pleines et tramées sont de préférence à prévoir en offset. Pour la réalisation d’une impression en timbrage il faut fournir des fichiers vectoriels dans des couleurs d’accompagnement.

    Pour tout devis, il faut soumettre de préférence un visuel. N’oubliez pas de préciser la quantité, le choix du support, la couleur d’impression et l’existence d’un repérage éventuel.

    Associé à une création graphique de qualité, l’impact visuel, tactile et émotionnel de la gravure crée immédiatement la différence.  Le timbrage est le procédé d’impression en relief le plus apprécié des sociétés soucieuses de leur image de marque et également de la sécurité de leur courrier. C’est pourquoi du timbrage se retrouve sur vos billets de banque …

     

Réalisations liées à cette technique :

La thermographie

La thermographie réalisée par Ceysens+Presto Print donne du prestige à vos imprimés.
  • Il s’agit d’une technique particulière qui, grâce à ses caractéristiques, n’implique pas seulement la vue, mais aussi le sens du toucher.
    La thermographie met en relief une partie ou tout l’ensemble d’une image. Le relief est effectué à partir d’une impression offset ou typographique. L’encre encore mouillée est recouverte d’une couche uniforme de poudre thermographique. Le surplus de poudre est aspiré. Un rouleau transporteur insère la feuille dans un four où la poudre est chauffée à très haute température. La résine fond et gonfle, ce qui donne à la thermographie son aspect bien spécifique. Elle permet de donner à l’encre d’impression un léger relief, soit dans le cadre d’une démarche graphique et esthétique, soit dans le cadre d’un relief tactile accessible aux personnes aveugles. L’opération se termine par un jet d’air froid. Le résultat dépend du type de poudre utilisée.

    Le plus souvent, on emploie une poudre brillante et transparente. C’est alors l’encre qui définit la couleur de l’impression. On peut obtenir des effets particuliers avec des poudres spéciales. Une poudre mate pour un effet mat. Des poudres métalliques pour l’or, le bronze et l’argent. La poudre laser permet de garantir le passage d’en-têtes de lettre imprimées en thermographie dans une  imprimante laser. Des effets peu communs sont obtenus par les poudres couleurs, nacrées ou fluo. La thermographie est un procédé qui demande au conducteur un savoir-faire bien précis. La poudre thermographique existe en différentes épaisseurs: une image fine nécessite un grain fin, des motifs larges une poudre épaisse. L’impression de traits épais en combinaison avec un texte fin sont à prévoir en deux passages. De préférence on imprime au format final.

    La thermographie est surtout utilisée pour les petits formats (cartes de visite, invitations, faire-parts, cartes de vœux, menus, enveloppes (sans fenêtre...), en une ou deux couleurs d’impression. Elle ne peut être utilisée que sur un papier lisse résistant à de fortes températures.

    Les dessins au trait donnent les meilleurs résultats dans ce procédé d’impression. Les petites surfaces pleines de quelques cm2 présentent une structure peau d’orange bien typique. Pour la réalisation d’une impression en thermographie le client doit fournir des fichiers vectoriels, non tramés, dans des couleurs d’accompagnement et non CMYK.

    L’impression thermographique de Ceysens+Presto Print donne une touche originale à vos impressions  comme par exemple un effet de ton sur ton sur un carton foncé. Elle peut également servir à la sécurisation de documents. Nous participons autant que possible à la réflexion sur le choix du support et le mode d’impression des documents que l’on nous confie.

Réalisations liées à cette technique :

La découpe et le traçage

  • Opération finale de  nombreux imprimés, les travaux de découpe et de traçage nécessitent la plus grande attention afin de ne pas gâcher les opérations précédentes de la fabrication de l’imprimé. Lors du passage en machine, le papier peut être découpé, tracé, perforé, les trois opérations sont possibles en un seul passage. Il est également possible de découper à mi-épaisseur sur de l’autocollant.
     
    La découpe à la forme est le procédé le mieux adapté aux grandes séries. Une forme spécifique est nécessaire, néanmoins, afin de réduire les coûts, vous trouverez ici une sélection de nos formes à découper pouvant servir à la création de vos fardes. Nous disposons d'une large gamme de formes dont vous pouvez venir faire votre choix dans nos bureaux.
     
    Afin de vous calculer le plus justement possible votre prix, nous devons connaître: le type de support et son grammage, s’il y a un pelliculage ou repérage. Dans le cas de formes spéciales il faut un schéma avec dimensions et le nombre de poses.
     
     
     
     
     

Réalisations liées à cette technique :

Offset et typographie

  • L'offset

    Le procédé offset est actuellement le procédé majeur d’impression. Le succès de l’impression offset est dû à sa souplesse et sa capacité à s’adapter à une large variété de produits allant de l’imprimé de circonstance aux imprimés commerciaux en passant par les imprimés promotionnels. L’impression d’en-têtes, enveloppes, cartes de visite, factures, liasses, liasses numérotées, étiquettes, cartes de vœux, faire-part, invitations, menus, fardes, blocs notes, sous-mains, affiches, dépliants, wobbler et blister  sur une variété de types de papier font partie de notre travail quotidien. L’impression offset permet de couvrir une gamme de tirages relativement large.
    Le principe de l’impression offset est basé sur la répulsion mutuelle de l’encre et de l’eau en créant une émulsion entre la solution de mouillage et l’encre grasse. Il n’y a aucun contact direct entre la forme d’impression (plaque offset) et le papier.

    La surface de la plaque d’impression présente des parties retenant l’encre et d’autres, l’eau. L’image à imprimer retient l’encre, les zones devant rester sans impression retiennent l’eau. A chaque rotation, la plaque d’impression  passe tout d’abord sous les rouleaux mouilleurs  qui humidifient les zones devant rester non imprimées. La présence d’humidité empêche l’encre de se déposer sur ces zones. La plaque d’impression passe ensuite sous les rouleaux encreurs qui déposent l’encre sur les zones non recouvertes d’eau. Les images encrées sont reportées par la plaque d’impression sur le cylindre blanchet, qui à son tour reporte l’encre sur le papier. Ce cycle se répète à chaque tour de la presse et à chaque tour une nouvelle feuille s’imprime.

    Lors de vos demandes de prix offset n’oubliez pas de mentionner : la quantité, le nombre de couleurs (quadri ou 1-2 couleur pms, vernis de protection),  le % d’encrage,  le support et le format.

  • Typographie et ‘letterpress’

    Ceysens+Presto-Print gère avec savoir-faire tant l’impression typographique classique que la méthode centenaire du ‘letterpress’. Nous réalisons des impressions uniques sur des papiers de qualité.
    L’impression typographique est réalisée à l’aide d’un cliché qui est composé de parties hautes imprimables et parties basses non imprimables. Celui-ci est encré sur les parties hautes avant d’être mis en pression avec la feuille, ce qui permet le transfert de l’encre sur le papier. Ce procédé est idéal pour les impressions de petites séries comme par exemple les avis de naissance, les invitations et les cartes de visite.

    Avec la technique du ‘letterpress’ vous donnez à votre imprimé une dimension supplémentaire. Elle permet d’obtenir des effets très ‘vintage’ et nobles qu’il est impossible de reproduire avec les méthodes d’impressions modernes telles que l’offset ou le numérique. La forme d’impression spéciale est frappée avec beaucoup de pression dans le document compressé. Cela crée en combinaison avec des papiers appropriés, qui sont épais et doux, une différence visible dans la profondeur du relief. Pour finir l’imprimé en ‘letterpress’ nous vous proposons le petit plus: la couleur sur la tranche, le détail qui va marquer l’attention de votre interlocuteur.
    Nous pouvons appliquer tout un choix de couleurs en ton direct sur les 4 tranches de l’imprimé.

    Tant pour l’impression typographique que le letterpress, des  fichiers vectoriels fournis dans des couleurs d’accompagnement et non CMYK sont nécessaires. Pour cette technique, il faut prévoir un passage en machine par couleur. Il est conseillé de ne pas utiliser de demi-teintes.

Réalisations liées à cette technique :